RèglesConnexionS'enregistrerCalendrierFAQAccueil

Partagez | 
 

 Fulgurat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fulgurat

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 27
Localisation : On the bloodlands
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Fulgurat   Lun 30 Avr - 18:55

[/hrp]Suite à la réflexion de Sam disant qu'on ne me connaissait pas assez je vient de me rendre compte que je n'avait pas fait cette démarche importante.[hrp]

J'ai grandi à Astrub. Loin de l'activité de la ville que mes parents supportaient mal, nous nous sommes établis dans les prairies qui longent le rivage de la mer Orientale.
A partir d'ici je pouvais souvent courir après les petites bestioles qui parcourait la prairie. Mon premier combat fut contre une bande de toffus particulièrement joueurs:Après une course poursuite acharnée, l'un deux trébucha contre une larve, qu'il coupa en deux au passage, et alla s'écraser après un long vole plané contre un arbre. Découvrant leur compagnon mort, les autres volatiles me tinrent pour responsable et se jetèrent sur moi pour se venger. Après force écorchures et estafilades je parvint à leur échapper en me réfugiant dans une haute bâtisse munit en son toit de quatre palmes qui brassait l'air d'un même mouvement.
En inspectant le bâtiment, je croisait une femme vêtue entièrement de jaune qui me demanda ce que je fabriquait ici.
Je lui expliquais alors mon accrochage et lui demandais où j'avais atterrit.

"Eh beh ma ptite, tu dois en avoir plein les pattes pour être arrivé jusque dans les champs de Miss Ingarl ?!"

Voyant alors qu'un des toffus avait réussi à se faufiler je ne demandais pas mon reste et sortie en trombe du moulin.
Dehors, je vis alors une quantité de personne en train de moissoner avec un curieux instrument comprenant une lame incurvé. Un travailleur m'appris alors que c'était une faux et m'enseigna les différentes espèces de céréales qu'ils récoltaient. Quand on m'appris que le produit de ces moissons servait à la production de pain magique reviguorant un être en moins de temps qu'il faut pour le manger, je pris un vif intérêt pour la chose en le gardant dans un coint de ma mémoire dans la perspective de mon futur métier.
Définitivement perdue je suivis alors la route partant du moulin qui allait dans la direction de la demeure familiale, du moins je croyais.
Au détour d'un tournant je vis alors pour la première fois la citée d'Astrub. J'entrais par la porte gardée par deux mercenaires à l'équipement bien fournis et au regard implacable.
Je descendis le long de la route qui s'avérait être l'avenue principale de la ville jusqu'à arriver jusqu'a ce qui s'avéra être le centre de la communauté. Des gens criaient à tue-tête pour vendre ressources et objets en tous genre autour d'une étrange arche de pierre sur laquelle on avait gravé "zaap d'Astrub". Je pensais alors à mon père, scupteur d'arc alors, pour qui cette place pourraît être un excellent lieu de vente.
Je continuait de descendre alors jusqu'à une autre place juste avant la sortie. Je vis alors deux guerriers possédant chacun une paire d'ailes gigantesques, l'un enveloppé d'une aura sombre, terrifiante à l'inverse de l'autre dont émanait une lumière éblouissante. Les deux combattants se jetèrent alors dessus à une vitesse prodigieuse. Bizarrement les passants ne semblaient pas s'intéresser au combat titanesque qui opposait les deux êtres. Pétrifiée je ne bougeait plus alors que la violence du combat se rapprochait de moi. Je fus alors emportée par un vieil enutrof qui m'emmena hors de la zone de combat et m'emmena dans une taverne. Je lui demandait alors qui étaient les deux belligérants. Avec un sourire amusé, il me compta l'histoire de Brakmar et Bonta et leur perpétuel conflit. Il me demanda que faisait un marmot inexpérimentée dans ce repère de mercenaires. Je lui dit comment je m'étais égarée et d'où je venais. Quand j'eu finis mon récit il m'indiqua la route à suivre pour revenir chez moi et m'offrit une faux quand il su mon intérêt pour la paysannerie. Après quelques recommandations nous nous quittâmes bon amis.

Sur le chemin du retour, je fis la rencontre de ce qui devait être un bouftou autrefois. De l'écume débordait de sa gueule et une rangée de dents luisantes se découvris quand il se jeta sur moi. N'ayant d'autre arme que la faux que m'avait donné le maître enutrof, je la sortis instinctivement et, dans le même mouvement, tranchais, bien malgré moi, la tête de la bête. A la fois surprise et soulagée, je découvris que j'aimais le contact du sang sur mes mains à tel point que je m'en enduisis les avant-bras. Je souriais: j'aimais mon apparence.

Forte de l'expérience que j'avais acquise lors de ma petite épopée je rentrais chez moi.
Je restais encore quelques temps chez mes parents jusqu'à ce ma petite soeur flo naisse. Très précoce et très douée elle avait découvert très vite ses dons de guérisseuse. A partir de son cercle de puissance trente, elle ne me quitta plus.

Lors d'escapades avec ma soeur, nous avions découvert, un peu au nord de la maison parentale des falaises habitées par d'étranges créatures. Nous nous y installâmes en découvrant dans ces blocs de pierre de résistants pootching ball pour notre entraînement. C'est ici que flo et moi découvrîmes un sram du nom de Filunduilas.
A force de casser des cailloux toute la journée ensemble nous finîmes par nous connaître au point de tout partager.
C'est la aussi que je rencontrais Shazya. Impressionée par sa force et sa générosité je combattis quelques fois avec avant qu'elle ne quitta définitivement cet endroit.

Le moment arriva où, un jour, je fus tenter de découvrir d'autres paysages. Mon quarantième cercle de puissance atteint je quittais ,avec flo, mes parents pour partir à l'aventure. Pour l'occasion, mon père m'offrit un arc finement ouvragé à la portée considérable.

J'eus quelques déceptions dans les premières années de errances ou je fus confrontée à la cupidité et la malhonnêtté de quelques aventuriers sournois. Aucune expériences de guilde ne me convainquit lorsque je cherchais des compagnons d'armes. Flo resta avec filunduilas pour l'aider à tenir une guilde dont il avait hérité tandis que je me rappelait de Shazya et de sa guilde au nom se rapportant à l'astre diurne.
Je me dirigeais donc vers ce clan pour continuer mes aventures.


(:Rp off:) Premier perso: Fulgurat Deuxième perso: eniripsa-flo

Boulangère lvl 60 et paysanne lvl 34
Bontarienne


Irl

Charles,17 ans ,Iere s, Valenciennois (ville moche parmi les villes moche ?)
Admirateur d'Hayao Myasaki et des studios Ghibli ainsi que grand amateur de mangas.

PS: merci à google et sa correction orthographique Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fulgurat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan du Soleil :: Archive de l'ancien Clan du Soleil :: Archives Dofus :: La Guilde :: Présentation-
Sauter vers: